Gayetgate: la « nuit blanche » de François Hollande


Quentin Elias: un destin à la Filip Nikolic


Suicide sur le tournage d’une téléréalité coréenne


Olivia Wilde s’engage dans le nouveau projet de Martin Scorsese


Vidéo – Le bus de Miley Cyrus en feu


Quand Nadal refuse un doctorat…


Manuel Valls a révélé la composition de son gouvernement


Non-lieu pour Bob Dylan, accusé de « provocation à la haine »


Pierre Palmade remonte Le Père Noël est une ordure au théâtre


Benjamin Biolay fait tourner sa fille

Jean-Christophe Napoléon, fier descendant de l’empereur

  • JASASEOBLOGSPOT
  • February 14, 2020
  • News
  • No Comments

Aujourd’hui, 18 juin, c’est le bicentenaire de la bataille de Waterloo où fût battu l’empereur Napoléon Ier. Une commémoration à laquelle se rendra Jean-Christophe Napoléon son digne héritier.

Si son titre n’a aucune valeur juridique, le prince Napoléon, alias Jean-Christophe Napoléon, n’en est pas moins fier. On peut penser qu’à 28 ans, il est un peu jeune pour être chef de famille impériale, mais quand on se souvient qu’à 35 ans seulement, son aïeul, Napoléon Ier était empereur et tenait le monde entre ses mains, on relativise.

En 1997, le jeune homme a été désigné comme prétendant au trône impérial de France par le testament de son grand-père, Louis Napoléon. Celui-ci ne souffrait pas le divorce et les opinions politiques de son propre fils, et a préféré miser sur l’avenir que représentait Jean-Christophe. Une situation qui aurait pu créer des tensions entre père et fils, mais celles-ci ont été tuées dans l’oeuf, l’un comprenant que l’autre n’y était pour rien dans cette décision patriarcale.

Aujourd’hui, Jean-Christophe Napoléon, qui travaille pour un fond d’investissement international à Londres, se contente de quelques très rares apparitions officielles pour faire honneur à son titre de prince. Il est pourtant très impliqué et fasciné par ses racines légendaires dont il parle avec passion. “J’ai toujours été fier de porter ce nom.” lâche-t-il à nos confrères de Paris Match, mais pour le jeune homme cela ne justifie pas d’oublier sa propre personne. “Sans vivre dans l’illusion ni dans le passé, je veux être un homme de mon temps. Et surtout, j’ai toujours voulu me construire par moi-même, prouver mon mérite par le travail.”

Conscient de la place que tiennent ses aieux dans l’Histoire, Jean-Christophe Napoléon met un point d’honneur à se rendre à la commémoration de la bataille de Waterloo, la dernière de Napoléon Ier, qui avait opposé la France aux forces alliées formées par l’Angleterre, l’Allemagne, la Prusse et l’armée Néerlandaise. Il y sera entouré des descendants des anciens ennemis de son aïeul. “200 ans après, nous allons échanger une poignée de mains sur le lieu même de la bataille: je pense que c’est une belle image de paix,” assure le prince Napoléon en Européen convaincu qu’il se revendique.

Une reconstitution est prévue, à laquelle 150000 personnes doivent participer. Pour Jean-Christophe Napoléon, c’est une aubaine pour l’avenir. “Il faut se réjouir que tant de gens aient le désir de se remémorer leur histoire. Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient.”

Crédits photos : SIPANY/SIPA

Click Here: Rugby league Jerseys


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP