Former KKK Leader David Duke Says 'Thank God for Trump' After President Shares Anti-Muslim Tweets From UK


#FundCHIPNow: Kimmel Slams GOP for Taking Healthcare for Kids Hostage While Pushing Tax Cuts for Billionaires


Pope Francis Appeals for Peace Amid Conflicts Supported and Inflamed by Trump


'Outrageous': Demanding Pay Raises for Educators Over Superintendent, Teacher Pushed to Ground and Arrested


Resistance Groups Protest #TrumpShutdown as Women's March Begins Weekend of Action


Calls to Ramp Up Global Fights for Human Rights After Death of Pakistani Advocate Asma Jahangir


Sergio Perez has cleared the air with Racing Point


Former referees’ chief Keith Hackett says ‘arrogant’ Mike Dean ‘overreacted’ by sending off West Brom boss Slaven Bilic vs Everton


Manchester United result vs Crystal Palace was poor but Ole Gunnar Solskjaer criticism an ‘overreaction,’ says Steve McClaren


Football Association investigating Swansea coach Alan Tate after altercation with Birmingham star Jon Toral

Linda De Suza: un best of pour s’en sortir

  • JASASEOBLOGSPOT
  • February 14, 2020
  • News
  • No Comments

Au début de l’année, Linda de Suza confiait être ruinée. Pour tenter de se remettre à flots, elle sort un album best of, 40 chansons d’or. Le journal Le Parisien l’a rencontrée.

A la fin des années 1970, Linda de Suza, Portugaise arrivée en France quelques années plus tôt, berce la France de ses plus grands tubes. En 1986, c’est la consécration avec la comédie musicale La valise en carton. Bien entourée, elle n’a cure des questions logistiques, elle chante et se nourrit de l’amour de ses fans.

Seulement voilà, au fil du temps, le succès se fait rare, après quelques compilations sorties à partir de 1992, elle disparaît complètement de la circulation en 1998. Et puis, soudain, en janvier 2015, elle réapparaît dans les médias. Pas avec un nouvel opus, ni avec une biographie actualisée, mais avec des doléances. Car Linda de Suza se dit ruinée. Elle assure qu’elle n’a plus rien, “pas même de quoi nourrir mon chien”.

Elle aurait été victime d’abus, ou du moins d’erreurs, de la part de l’administration française pour qui elle n’existe que depuis 1979. Ce serait son compagnon de l’époque, Raymond, censé se charger de l’aspect financier de sa carrière qui l’aurait spoliée. “Je pensais que ce que je faisais, c’était recevoir l’amour sur scène, et puis le reste, les autres s’en occupaient parce que je ne savais pas.” lâche-t-elle désabusée à nos confrères du Parisien.

Sans ressource, Linda De Suza, 67 ans, a fait appel à la générosité des fans et, médiatisation aidant, elle a sorti le 30 mars dernier un double CD best of, 40 chansons d’or. D’après sa page Facebook, un livre serait aussi en préparation et, ce qui est moins sûr, il est possible qu’elle remonte sur scène. C’est en tous cas ce qu’elle espère en s’adressant à son public à travers le site du journal. Sur un ton de fillette triste, elle tourne son visage cerné mais souriant vers la caméra: “Si les gens veulent bien. Si vous envoyez beaucoup de messages. Vraiment, vous me manquez du fond du coeur.”

Crédits photos : KEYSTONE-FRANCE


Got Something To Say!

Your email address will not be published. Required fields are marked *

BACK TO TOP